Expo “France Allemagne (Deutschland Frankreich)” – 30 mars-22 avril 2023 : Ralf Altrieth, Kati Gausmann, Sylvia Hansmann, Helga Stüber-Nicolas, Muriel Valat-B

Le lieu multiple montpellier propose, en partenariat avec la Maison de Heidelberg de Montpellier et dans le cadre de la Quinzaine franco-allemande Occitanie, une exposition de cinq artistes plasticiens dont le vécu et le parcours est intimement lié à ces deux pays.

« Je veux faire une peinture dans laquelle je ne suis pas esclave de pensées structurées. Je n’ai pas envie d’exécuter des idées. Je veux vivre les idées ! » : Ralf Altrieth revendique depuis toujours une totale liberté artistique, tant comme plasticien que musicien. Ses dessins et peintures sont marquées par une hétérogénéité picturale singulière. Par le geste et par la couleur, l’artiste s’autorise des expériences toujours renouvelées et toujours expressives.

La pratique artistique de Kati Gausmann vise à rendre visible et poétique les traces des mouvements et de l’évolution géologique de la planète Terre. Les expéditions sur le terrain constituent une part importante de son processus de travail, basé sur la prise d’empreintes, où elle engage son corps physiquement en relation avec l’ampleur et la puissance des phénomènes naturels.
Elle est impliquée depuis 2021 dans un échange, avec Muriel Valat-B, visant à favoriser le croisement des pratiques et des expériences entre artistes femmes franco-allemandes.

Sylvia Hansmann se définit aujourd’hui comme une « chasseuse/cueilleuse des temps modernes » : marcher, observer, cueillir puis mettre en abîme les « fruits » de ses balades. Les chutes de plastiques, brisures de verre, bois, plantes, … sont composés avec des kaléidoscopes et des jeux de miroirs, puis photographiés, engendrant une profusion de variations très colorées. Parfois, certains objets revêtent une apparence animale, tel un totem à s’approprier …

La notion du temps est essentielle pour Helga Stüber-Nicolas, la minutie de son travail « slow art » étant à contre-courant du temps social, du zapping. Avec des procédés parfois complexes, elle détourne la fonctionnalité d’objets (crayons, vrilles de vigne, …) pour ordonner ces matériaux en fines compositions horizontales, telles des partitions ou suites (d’idées). Toutes ces propositions entrainent l’imaginaire sur la finitude et la fragilité de la matière, de l’existence … et des traces que nous laissons.

Le travail de Muriel Valat-B est à la fois très formel et traversé par l’acte d’écriture (le trait, la ligne, le pli). L’artiste y affirme son goût pour la porosité entre les techniques et les disciplines et la rigueur de la construction Avec les séries Phalènes présentées ici, l’artiste propose une écriture plastique (en référence à l’écriture central transparency de Virginia Woolf) sur les jeux de transparence et d’opacité, en utilisant aussi bien la photo, le dessin ou le textile.

Vernissage le jeudi 30 mars 2023 à partir de 17h, en présence des artistes

Exposition du 31 mars au 22 avril 2023
les vendredis et samedis de 15h à 18h30 et sur RV

RV spécial Rencontres le samedi 15 avril à partir de 15h, en présence des artistes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :